Rechercher

Première journée du tournoi des Mousquetaires : les favoris prennent la tête



Comme annoncé par les analystes, les mousquetaires bleus emmenés par Rayann Sachs et Nicolas Ossard prennent la tête avec deux victoires en deux matchs. Le tournoi demeure tout de même très indécis et tout reste possible avec la deuxième journée de qualification mercredi. Récit de la soirée par Igor de Maack, envoyé spécial sur le terrain.


La première partie démarre sur les chapeaux de roue…avec des sauts de l’ange du Président, tenant du titre. Aloïs le mousquetaire doté d’ubiquité s’accroche devant un transfuge de Chiquito et un Georges en feu. A la fin c’est toujours le Président qui doit normalement gagner et il gagna.



le Président aux aguets entre deux sauts de cabri

La deuxième partie oppose des vétérans du deux murs (Mathieu, le Waltimètre) et un trublion, Moktar alias Stéphane (ou l’inverse). Enfin, le manchot Axel complète cette partie dont on espère beaucoup. Et c’est le cas…mais le Waltimètre est aussi implacable que Francis Llacer en boîte de nuit.

La troisième partie tourne court malgré de belles intentions. Une déchirure intercostale du maître artificier slave et une cheville endolorie de Clément n’ont pas permis aux favoris et aux plus sympas de gagner. On retiendra tout de même une victoire pour Georges et Fred qui n’en demandaient pas tant.

La quatrième partie voit revenir le tandem infernal Moktar et Mathieu unis pas encore pour la vie. Quentin entre en piste tel un guépard dans la savane et Loïc tranquille enquille des points chanceux. Moktar est repris par la maladie du but et souffre des plans coupés de Loïc. Et finalement la paire basco-pyrénéenne remporte une victoire.



Deux sportifs de haut niveau à la recherche d'une pelote

La cinquième partie est l’escroquerie du tournoi avec la paire Sachs-Ossart qui a déjà demandé à faire graver la coupe avant la fin du tournoi. Le Président se bat comme un lion dans sa cage Pinder. Aloïs court et tente de résister au seul avant en pantalon. Malheureusement cette paire est très dure à battre mais il y a matière à se consoler car le trophée du tournoi des Mousquetaires est le plus moche.

La sixième partie offre un spectacle époustouflant avec Clément et Igor répondant du tac au tac aux agressions hasardeuses de Loïc et de Quentin. C’est fou de jouer mal et de gagner mais cela arrive mais aux plus grands. On retiendra surtout que Loïc aura joué moins bien que d’habitude mais cela aura suffi.

Dernière partie : Waltimètre et Axel défient l’égyptien (Rayann) qui joue de la main droite même s’il est blessé et qu’il ne boit pas d’alcool ou plus. Rayann, le canonnier du canal de Suez envoie sachet sur sachet même s’il peut craquer. Ce n’est pas une balade de santé mais c’est dur.


Tout reste possible, mercredi sera une journée décisive avant les phases finales de jeudi, où, rappelons le, tout le monde est convié pour jouer - dans une formule inédite et prometteuse, célébrer et boire.

63 vues0 commentaire